Nos produits

Miel de Tournesol
Miel de Printemps Indisponible
Miel d'Acacia
Miel de Forêt
Miel d'Eté
Miel de Châtaignier
Nos z’abeilles
vendent le miel à
11€ le kilo et
6€ les 500g.
✉ commander(1)
Bonne dégustation !
Pour bien le conserver, les z'abeilles conseillent de bien fermer le pot et de le garder à température ambiante.

(1) Les z'abeilles n’envoient pas le miel par voie postale car les colis sont trop lourds pour leurs petites ailes.
Pour commander et réceptionner votre colis (date, lieu et horaire), n’hésitez pas à contacter nos z’abeilles ✉ ici.
Nous sommes une petite structure, les quantités de miel proposées sont limitées.

Notre actu’

Pour toujours Un grand merci à tous ceux qui rendent notre projet possible et apportent leurs pattes à leur manière !

2024 Nos objectifs restent les mêmes. Nous avons toujours plein de nouvelles idées et espérons pouvoir en développer quelques unes très vite...

2022 Nous espérons toujours augmenter notre cheptel et extraire plein de miels ! Et surtout que nos z’abeilles se portent bien !

Nous espérons avancer vraiment dans la construction de la miellerie : couler la 2nd dalle de béton, faire la plomberie, finir l’électricité et attaquer les cloisons !

2021 Nous avons créé notre entreprise, « Aux Jolly z’abeilles » !

Les travaux avancent tout doucement : nous voyons claire maintenant dans la miellerie car nous avons fait une partie de l’électricité.

Et surtout, maintenant nous vivons à côté de nos abeilles dans notre ruche à nous !

2020 Les travaux avancent : la première partie de la dalle de béton est coulée et un superbe escalier en bois, fait maison, est créé pour accéder à l’étage où nous stockons un peu de matériel.

Entrée hiver, nos ruches, comme nous, attendent avec impatience le retour des beaux jours !

2019 Fin d’année, notre décision est prise ! Nous allons faire de l’apiculture notre métier.

Nous organisons ce projet sur le moyen et long terme afin d’augmenter doucement notre cheptel, de poursuivre la construction de nos locaux (miellerie et ruchers) à notre rythme et de faire les bonnes démarches administratives, tout en continuant nos activités salariales.

2018 Toujours avec nos petites colonies, nous améliorons nos techniques de travail et augmentons notre savoir à leur côté.

La « miellerie » avance : le 1er étage est arrivé ; une ancienne fenêtre laisse de nouveau entrer la lumière naturelle et l’arrivée de l’eau et l’électricité se prépare.

2017 Avec quelques ruches, Guillaume me fait découvrir une de ses passions : les abeilles et leur univers !

A partir de-là débute nos « voyages » entre notre vie quotidienne en Côte d’Or et nos weekends « abeilles » dans l’Yonne.

En même temps, nous attaquons les travaux d’une « miellerie » sans nous douter qu’un jour nous nous lancerons dans cette aventure comme professionnels !

Années 2008-2012 Guillaume travaille avec des apiculteurs. A leurs contacts, il enrichit ses connaissances et son expérience. Il adopte des nouvelles colonies !

Fin des années 80’ Tout petit, Guillaume tombe dans le monde magique des ruches et du miel grâce à son grand-père, Gilbert qui possédait 1 à 2 ruches. Depuis cette époque, l’amour qu’il porte aux abeilles n’a cessé d’augmenter.


Notre aventure

Gourmands et passionnés de la nature, nous avons décidé de changer de vocation et de vie. L’installation en apiculture est devenue, pour nous, une évidence.

Dès 2020, la création d’entreprise est dans les rouages. L’objectif est de progresser à notre rythme, en apprenant et en s’émerveillant tous les jours.

L’apiculture est une grande partie de notre projet. Et ce dernier ne s’arrête pas là ! Potager, chantiers collectifs, éducation à l’environnement, partage de passions sont au programme ! Alors, rejoignez-nous dans notre aventure !

Au plaisir de vous rencontrer…

Sophie & Guillaume


Belle nature

Curieux, nous pouvons passer du temps à contempler des plantes et des animaux; des heures à les identifiers; des longs moments à tenter de capturer l’image parfaite. Nous souhaitons partager avec vous ces petits trésors!

Néflier japonais - Eriobotrya japonica

Néflier japonais - feuilles et bouquets de fleurs

A quoi ressemble-t-il?

C'est un arbre fruitier qui peut pousser jusqu'à 12 mètres.

Ses feuilles sont de grande taille (jusqu’à 25 cm), très nervurées et dentées. Elles sont persistantes (ne tombent pas en automne). Le dessus des feuilles est vert foncé tandis que le dessous est plus clair et duveteux.

Néflier japonais - fleurs de Néflier japonais

Les fleurs sont blanches et regroupées. Elles sont très odorantes et attirent beaucoup les polinisateurs. Dans notre région, la floraison débute en hiver.

D’où vient-il ?

Il provient du Sud-Ouest de la Chine.

Quelles sont ses particularités ?

Toutes les parties de l’arbre sont utilisées par l’homme :

  • le tronc : utilisé comme porte-greffe pour le poirier ou son bois qui sert à la fabrication des contreplaqués, des manches d'outils, des instruments de musique, de l'artisanat
  • les feuilles : préparées en décoction pour en faire du thé
  • les fleurs : si elles sont séchées, elles peuvent être préparées en tisane
  • les fruits : consommés frais, crus, cuisinés ou en boissons (sirop, vin, liqueur)
  • les noyaux : préparés comme complément alimentaire

Le néflier n’est peut-être pas un arbre de chez nous mais sa floraison en période hivernale permet aux différents pollinisateurs d’avoir une ressource en pollen et en nectar, surtout avec nos hivers plus doux.

bourdon terrestre sur les fleurs du Néflier

Noisetier commun – Corylus avellana

noisettes mangées sur un prunier par un pic

A quoi ressemble-t-il?

C’est un arbuste forestier dont la taille varie de 5 à 8 mètres. Il forme des rejets lui donnant un aspect de « touffe ».

Ses feuilles sont doublement dentées.

Son écorce est brune et lisse. En vieillissant, elle vire vers le gris et à tendance à se fendiller.

C’est une plante monoïque c’est-à-dire que les fleurs mâles et femelles sont distinctes mais réunies sur le même pied.

Le chaton, fleur mâle, s’observe facilement.

chatons, fleurs mâles

La fleur femelle, elle, est à peine visible.

fleurs femelles

Il fleurit entre décembre et février. Le début d’année est la période à laquelle la reine reprend la ponte. Pour nourrir les jeunes larves, les abeilles ont besoin de pollen (source de protéines). Le noisetier est donc une plante importante car sa floraison concorde avec le cycle de la ruche.

Les noisettes sont protégées par une enveloppe appelée involucre.

D’où vient-il?

Son origine n’est pas claire car il a une aire géographique très large et sa répartition a beaucoup varié avec les cycles climatiques. Aujourd’hui, il est réparti dans toute la France.

A l’état sauvage, il vit dans les jeunes forêts, sous-bois bien éclairés, en lisière de forêts ou dans les haies.

Quelles sont ses particularités ?

Il est utilisé en plantation pour la production de noisettes et de truffes.

Le noisetier est une des rares plantes qui peut réaliser une symbiose (dans ce cas échange de nourritures) avec la truffe.

Les noisettes sont une ressource de nourriture indispensable pour la faune telle que les écureuils, les rongeurs et certains oiseaux.

noisettes mangées sur un prunier par un pic

Châtaignier – Castanea sativa

Le Châtaignier

A quoi ressemble-t-il?

Ses fleurs mâles sont jaunes pâles et fleurissent sur des filaments (nommés chatons).

Ses feuilles sont longues et dentées (bords en dents de scie).

L’écorce est assez lisse et grise. En vieillissant, elle se fissure dans sa longueur et brunit.

Le Châtaignier, fleur et feuilles

D’où vient-il?

Il est originaire du bassin Méditerranéen et du Sud de la Mer Noire.

Quelles sont ses particularités ?

La bogue, qui contient 1 à 3 châtaignes, pique! C’est une façon de protéger les fruits des gourmands!

Il peut vivre plusieurs siècles.

Il en existe une dizaine de variétés pour la production de fruits.

Près de chez nous, et pendant longtemps, la châtaigne fut une ressource alimentaire très importante. Il y eut de très nombreuses plantations. Nous en voyons encore des traces aujourd’hui dans le secteur et notamment des arbres isolés.


À table

Gourmands, nous souhaitons partager avec vous nos petits plaisirs culinaires !

A chacun d’adapter les recettes pour son propre plaisir...

Macarons au butternut caramélisé au miel et sa ganache chocolat orange

Pour une 20aine de macarons


Cette recette est proposée en 4 étapes :

Les rondelles de Butternut caramélisées au miel

Ingrédients :
  • 1 morceau de Butternut
  • 1 cuillère à café de miel
Les z’abeilles vous proposent un miel comme le fin de saison, avec du goût mais pas trop fort pour sentir tous les arômes.

Etapes :
  1. Faire une tranche de 3 cm environ dans le haut du Butternut (zone sans graine)
  2. L’éplucher
  3. Avec un vide pommes, faire des cylindres (vous pouvez faire des carrés ou d’autres formes)
  4. Dans les cylindres, trancher des rondelles de 0,5 cm
  5. Bouillir légèrement les rondelles
La petite astuce du chef : La cuisson est importante : quand le couteau est planté dans la rondelle, il faut que le morceau de Butternut ne se tienne pas. Mais attention à ne pas trop le cuire, sinon c’est de la purée.
rondelles de Butternut
  1. Faire chauffer une poêle et étaler le miel à la maryse
  2. Y mettre les rondelles pour les caraméliser légèrement (les morceaux doivent rester intacts)
  3. Les enlever de la poêle et les mettre de côté
cuisson des rondelles de Butternut

La ganache chocolat orange

Ingrédients :
  • ½ orange
  • 105 g de chocolat noir à 65 %
  • 35 g de beurre doux
  • 100 g de crème liquide
  • 5 g de miel
La petite astuce du chef : si le chocolat noir est plus fort que 65 % en mettre moins en quantité pour que la ganache soit plus ferme et donc moins fondante en bouche
Etapes :
  1. Faire fondre partiellement le chocolat au bain marie ou aux micro-ondes
  2. Puis le remuer pour qu’il finisse de fondre
  3. Dans la crème liquide, ajouter les 5 g de miel et le zeste d’une moitié d’orange
La petite astuce du chef : Le zeste d’orange correspond à la peau de surface (1ère peau orange foncé). Plus s vous prélèverez la partie blanche de la peau, plus il y aura l’amertume de l’orange.
cuisson des rondelles de Butternut
  1. Faire bouillir le mélange crème, miel et zeste d’orange
  2. Verser en 4 ou 5 fois la crème sur le chocolat fondu en remuant à chaque fois
La petite astuce du chef : Le réaliser en 4 ou 5 fois permet que la ganache se tienne mieux.
  1. Mixer le tout pour bien mélanger et réduire les bouts de zeste
  2. Optionnel : ajouter le beurre en pommade (à peine ramolli). Ce dernier permet de rendre la ganache fondante
  3. Remixer le tout
  4. Attendre que la ganache refroidisse
Le biscuit

Le biscuit

Ingrédients :
  • 60 g de blanc d’œuf (environ 2 œufs)
  • 75 g de sucre glace
  • 75 g de poudre d’amandes
  • 75 g de sucre semoule
  • un colorant orange (optionnel)
Etapes :
  1. Mélanger le sucre glace, la poudre d’amandes et le colorant ensemble
  2. Optionnel : pour avoir des macarons plus lisses, vous pouvez mixer le mélange, puis le tamiser pour enlever les morceaux
  3. Monter les blancs en neige. Quand ils sont encore souples et liquides (ils font le bec d’oiseau), ajouter le sucre petit par petit
blanc en neige
  1. Ajouter tout doucement (sans casser les blancs en neige), le mélange de sucre glace et poudre d’amande
  2. Puis en 2 à 3 coups vifs de maryse, casser les blancs en neige mais pas trop sinon le mélange sera trop liquide et vous n’arriverez pas à bien étaler les coques des macarons
  3. Préchauffer le four à 135°C (thermostat 4)
  4. Sur la plaque du four et sur du papier cuisson, à l’aide d’une douille, faire des petits ronds (laisser de l’espace entre chaque rond)
Le biscuit
  1. Puis taper la plaque pour étaler le biscuit
Le biscuit
  1. Les laisser croûter une 10aine de minutes (au toucher, il ne faut plus que ça colle).
  2. Les faire cuire une 15aine de minutes. Ouvrir la porte toutes les 5 minutes pour faire évacuer l’humidité. Quand on arrive presque à soulever le biscuit, c’est prêt.
  3. Les enlever tout de suite de la plaque pour arrêter la cuisson
Cuisson

Le montage des macarons

  1. Dans une douille, mettre la ganache
  2. Retourner les biscuits quand ils sont froids
  3. Délicatement, avec le doigt, creuser légèrement les biscuits à l’intérieur afin d’y mettre plus de garniture
Creuser le biscuit
  1. Après avoir mis la ganache, mettre au centre la rondelle de butternut
La ganache
  1. Ajouter au-dessus du butternut une fine couche de ganache pour coller la 2ème coque
  2. Refermer le biscuit en tournant les 2 coques dans le sens opposé
La petite astuce du chef : à la place du butternut, y mettre un carré de pain d’épices.
Le montage
Le résultat

Nounours à la guimauve

Cette recette est proposée en 3 étapes et en 2 versions pour les plus gourmands.

La confection de la guimauve

Ingrédients :
  • 14 g de gélatine (en poudre ou en feuille)
  • 28 g d’eau (pour la gélatine)
  • 180 g de sucre semoule
  • 80 g de miel (à battre)
  • 56 g de miel (à chauffer)
  • 60 g d’eau
  • un peu d’huile
La petite astuce du chef :
  • Faire les quantités indiquées (correspond à 2 moules de nounours) car la guimauve durcit vite.
Etapes :
  1. Humidifier la gélatine en la faisant tremper avec les 28 g d’eau pendant au moins 20 minutes
  2. Graisser les moules avec de l’huile
  3. Dans un saladier, battre les 80 g de miel juste pour tapisser le fond du saladier
miel beurre et saladier
  1. Mélanger l’eau, le sucre, les 56 g de miel dans une casserole
eau sucre et miel
  1. Faire chauffer à 110°C le mélange de la casserole
  2. A 110°c, feu éteint, ajouter la gélatine humidifiée et remuer
miel beurre et saladier
  1. Lorsque tout est bien fondu, ajouter la mixture sur le miel étalé dans le saladier et battre le tout jusqu’à obtention de la texture de la guimauve (ça doit faire comme un ruban)
la texture de la guimauve
  1. Mettre dans les moules rapidement et les tapoter pour chasser les bulles d’air
création des oursons

Pour les plus gourmands :

Nous vous proposons des nounours à la guimauve au chocolat.

Ingrédients :
  • 14 g de gélatine (en poudre ou en feuille)
  • 28 g d’eau (pour la gélatine)
  • 180 g de sucre semoule
  • 80 g de miel (à battre)
  • 56 g de miel (à chauffer)
  • 60 g d’eau
  • 100 g de chocolat 65 % (noir ou au lait selon préférence)
  • un peu d’huile
Etapes :
  1. Suivre les mêmes étapes que la recette précédente de 1 à 7 inclus
  2. Faire fondre le chocolat
  3. Ajouter le chocolat fondu à la guimauve
  4. Mettre dans les moules préalablement huilée
  5. Mettre dans les moules rapidement et les tapoter pour chasser les bulles d’air
la version au chocolat

La patience

Ingrédients :
  • L’imagination
Etapes :
  1. Laisser sécher les nounours dans leur moules à température ambiante pendant 3 heures minimum (plus longtemps serait mieux pour faciliter le démoulage)
  2. Occuper les mains baladeuses et éloigner les filets de bave

L’enrobage : au cacao en poudre ou au chocolat fondu

Démouler les nounours délicatement.

démouler la guimauve

L’enrobage au cacao en poudre

Ingrédients :
  1. Faire tourner les nounours dans le cacao en poudre
version cacao en poudre
  1. Faire sauter les nounours dans un tamis pour enlever le surplus de cacao
version cacao en poudre

L’enrobage au chocolat fondu

Ingrédients :
  • Chocolat de couverture/tablette de chocolat au lait ou noir
Etapes :
  1. Pour un enrobage parfait, suivez par exemple les conseils de cette vidéo.
  2. Avec un cure-dent, tremper le nounours dans le chocolat. Puis enlever le surplus de chocolat à l’aide du rebord du bol par exemple.
version cacao en poudre
 
version cacao en poudre

Pain d'épices alsacien

Cette recette est proposée en 2 ou 3 étapes dont la première se fait une semaine à l'avance :

La pâte de base

Ingrédients :
  • 200 g de farine
  • 50 g de farine complète
  • 250 g de miel d'été
  • 1 cuillère à soupe de cannelle (10g)
Etapes :
  1. Mélanger les farines, la cannelle et le miel.
  2. Après obtention d'une pâte consistante, l'envelopper dans un film alimentaire et la laisser reposer une semaine dans le réfrigérateur.
La bate de bae

La pâte finale

Ingrédients :
  • 1 cuillère à café de bicarbonate (7g)
  • 1/2 cuillère à café de mélange de 4 épices : cannelle, clou de girofle, gingembre, muscade (2g)
  • 1 jaune d'œuf
Etapes :
  1. Mélanger le bicarbonate, les 4 épices et le jaune d'œuf.
mélange des épices
  1. Emietter la pâte de base.
pâte de base
  1. Ajouter le mélange précédemment obtenu à la pâte de base.
  2. Malaxer (pas trop longtemps pour éviter de trop liquéfier la pâte).
pâte de base liquide
  1. Préchauffer le four à 170°C.
  2. Etaler la pâte sur une hauteur comprise entre 0,5 et 1cm après l'avoir préalablement légèrement farinée (pour éviter qu'elle colle).
pâte étalée
  1. Faire les figurines avec les emporte-pièces ou détailler les formes souhaitées. (pour faire une maison par exemple)
  2. Enfourner pendant 15-20 minutes.
pâte de base liquide
pâte étalée
patron de la maison
Les petites astuces du chef :
  • Ne pas hésiter à fariner un peu la pâte dès qu'elle colle trop.
  • Pour faciliter la découpe de la pâte avec les emporte-pièces, diviser la pâte en plusieurs morceaux et les mettre au réfrigérateur et les sortir au fur et à mesure.
  • Glisser du papier cuisson sous la pâte afin de décoller plus facilement les figurines.
Les petites astuces du chef :
  • Pour accrocher les figurines en pain d'épices, faire un trou d'au moins 5 mm (pour éviter que le trou ne se referme à la cuisson).
découpe

La glace royale

Ingrédients :
  • 1 blanc d'oeuf
  • 150 à 200g de sucre glace
  • quelques gouttes de jus de citron
  • en option : un peu d'alcool (Kirsch, Rhum, Grand Marnier, ...)
Etapes :
  1. Mettre le blanc d'œuf dans un bol et ajouter le sucre glace.
  2. Mélanger.
  3. Ajouter le citron et l'alcool.
pâte étalée
Les petites astuces du chef :
  • Pour durcir la glace royale, ajouter du sucre glace.
  • Pour la conserver, il suffit de bien la filmer (sans air) et la garder à température ambiante.
Le petit plus déco :
  • Pour créer votre maison en pain d’épices, rogner les bords avec un couteau à pain. Cela facilitera le travail de montage de la maison.
découpe
  • Avec la glace royale, coller les différentes parties de la maison entre elles et comme souhaité.
montage de la maison
  • Laisser sécher votre maison pendant 24h !
Les petites astuces du chef :
  • Le collage à la glace royale permet une plus grande souplesse. En revanche, le séchage est plus lent. Il peut être remplacé par du caramel (colle vite mais à travailler plus rapidement).
collage après 24h
la maison finale
le résultat complet

Nougat glacé au miel

Cette recette est proposée en 3 étapes :

Nougatine

Ingrédients :
  • 75 g de de sucre
  • 20 g de glucose
  • 65 g d’amandes hachées
  • de l’huile
les ingrédients du nougat
Etapes :
  1. Dans une casserole à feu doux, mettre le glucose
  2. Ajouter le sucre petit à petit en mélangeant les ingrédients en faisant tourner la casserole.
cuisson sucre
  1. Quand le sucre a une coloration brun caramel, ajouter les amandes hachées.
Ajout amande
  1. Laisser refroidir la nougatine sur une plaque huilée, en l’étalant avec un rouleau de pâtisserie préalablement huilé et en la retournant si besoin à l’aide d’un couteau.
Création nougatine
  1. Quand le mélange est bien froid, le casser en petit morceaux.
nougatine cassée

Meringue italienne

Ingrédients :
  • 75g de sucre
  • 30g d’eau
  • 30g de miel
  • 2 blancs d’œufs (40g)
Pour plaire au plus grand nombre, nous avons opté pour un miel au goût médian tel que le Tournesol!
Vous pouvez vous faire plaisir avec un miel plus typé comme le Châtaignier ou le Forêt.
Etapes :
  1. Réaliser une meringue italienne en faisant cuire le sucre, l’eau et le miel à 118°C.
  2. Monter les blancs en neige doucement.
  3. Ajouter le sucre cuit à 118°C sur les blancs mousseux, tout en continuant de les monter.
  4. Fouetter le tout jusqu’à complet refroidissement.
La meringue italienne

Nougat glacé

Ingrédients :
  • 42,5 cl de crème liquide froide ou crème fleurette (à + de 30% de matière grasse)
  • 25g de pistaches
  • 25g de noisettes
  • 50g de fruits confits
Etapes :
  1. Monter la crème.
La petite astuce du chef : arrêter le foisonnement entre le bec d’oiseau et la texture de la chantilly pressurisée.
un bien jolly bec d’oiseau
  1. Mélanger la nougatine et les fruits confits.
  2. Ajouter le mélange à la crème.
Mélange avec les fruits confits
  1. Incorporer la meringue à l’italienne.
L'incorporation de la meringue
  1. Mouler et mettre au congélateur.
  2. Attendre au minimum 24h et déguster !
Les petites astuces du chef :
  • pour un démoulage plus facile, entourer le nougat de cellophane.
  • Accompagner avec des fruits frais de saison ou des coulis de fruits.
  • Pour faciliter le travail de présentation, vous pouvez également présenter le nougat en verrine.
Le moulage du nougat
Le résultat
Bon appétit

Crêpes au miel

Ingrédients :
  • 170g de farine
  • 2g de sel
  • 50g de beurre
  • 4 œufs
  • 500 g de lait (50cl)
  • 50 à 75 g de miel selon vos goûts
les ingrédients des Crêpes
Etapes :
  1. Faire fondre le beurre à la casserole ou au micro-ondes
  2. Mélanger la farine, le sel et les œufs
  3. Ajouter le lait petit à petit en remuant
  4. Incorporer le miel liquide
  5. Introduire le beurre fondu
  6. Laisser reposer la pâte 30 minutes à température ambiante
  7. Chauffer votre poêle ou votre billig (plus l'appareil sera chaud, plus les crêpes seront fines)
la technique

Crème au miel

Avec cette recette, régalez-vous en réalisant votre crème au miel en moins de 5 minutes !

Ingrédients :
  • 100 g de crème liquide à 35% de matières grasses
  • 10 à 15 g de miel
Etapes :
  1. Si le miel est solide, le faire fondre 10 à 15 secondes au micro-ondes ou à la casserole le laisser refroidir
  2. Incorporer le miel froid à la crème liquide
  3. Fouetter la crème liquide et le miel jusqu'à obtenir une consistance solide (comme les blancs en neige)
  4. Poser sur votre ou vos crêpes et déguster !
crêpe nature
la crème au miel
le résultat

Pain d’épices

Ingrédients :
  • du beurre pour le moule
  • 100 g de farine
  • 50 g de sucre semoule (remplaçable par la même quantité de miel)
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 1 cuillère à café de poudre d’anis
  • 1/2 cuillère à café de poudre de cannelle
  • 100 g de miel liquide (si miel solide le faire fondre au bain-marie ou à feu très doux avec le lait en remuant)
  • 2 œufs (séparer les blancs des jaunes)
  • 2,5 cl de lait

Nous choisissons un miel typé tel que Châtaignier ou Forêt pour relever le goût ! Le parfum du pain d’épices varie selon le miel choisi. Testez celui que vous préférez !

En épices, nous utilisons l’anis et la cannelle car la saveur du pain d’épice nous semble équilibrée. Il est possible d’adapter en fonction des préférences de chacun. On peut ajouter de la cardamone, clou de girofle, gingembre, muscade,… ou il existe des mélanges d’épices déjà tout prêts.

les ingrédients du pain d’épices
Etapes :
  1. Préchauffer le four thermostat 6 (180°C)
  2. Beurrer le moule
  3. Mélanger la farine, le sucre, le bicarbonate, l’anis et la cannelle
  4. Ajouter au mélange le miel, les jaunes d’œufs et le lait
  5. Mélanger le tout pour obtenir une pâte légèrement liquide
  6. Battre les blancs d’œufs en neige et les incorporer à la pâte
  7. Verser la pâte dans un moule à cake et le recouvrir d’un papier aluminium
  8. Cuire 30 à 45 minutes (à adapter selon le four) ; la préparation a pris une couleur et une odeur caractéristique
  9. Sortir le pain d’épices du four et le démouler tout de suite
le pain d’épices

Pour les plus gourmands

Ingrédients :
  • 100 g de chocolat noir
  • 100g de beurre
  • 100g de sucre glace
  • Gelée de mûres (selon la gourmandise)
les ingrédients de la version gourmande
Etapes :
  1. Couper le pain d’épices en 2 horizontalement dans le sens de la longueur
    découpe du pain d’épices gourmand
  2. Ajouter de la gelée de mûres (ou selon vos préférences)
    L'ajout gelée de mûres
    pain d’épices refermé
  3. Dans une casserole à feu très doux ou au bain-marie, faire fondre ensemble le chocolat, le beurre et le sucre glace
  4. Recouvrir le pain d’épices avec le nappage encore chaud
  5. Pour le déguster plus rapidement, mettre au réfrigérateur pour durcir le nappage
  6. A savourer sans modération !
le pain d’épices gourmand

Madeleines au miel

Ingrédients :
  • 90 g de beurre
  • 75 g de sucre en poudre
  • 10 g de cassonade
  • 1 pincée de sel
  • 2 œufs
  • 90 g de farine
  • 20 à 30 g de miel liquide (si miel solide le faire fondre au bain-marie)
  • ½ cuillère à café de bicarbonate
Nous adorons choisir un miel typé tel que Châtaignier ou Forêt, pour relever le goût de nos madeleines !
les ingrédients des madeleines
Etapes :
  1. Faire fondre le beurre dans une casserole
  2. Bien mélanger le sucre, la cassonade, le sel, les œufs entiers au fouet
  3. Ajouter le beurre fondu et refroidi, le miel liquide, le bicarbonate et la farine
  4. Bien remuer
  5. Reposer la pâte au frais pendant 30 minutes
  6. Beurrer le moule (si nécessaire)
  7. Préchauffer le four à 180°
  8. Après 30 minutes, mettre la pâte dans des moules à madeleines, 1 cuillère à café par empreinte
  9. Mettre au four à 180° (thermostat 6) pendant 10 minutes (à adapter selon le four)
  10. Démouler et déguster !
les madeleines

Sous l’objectif

Le porte avion
Au boulot
Tournesoolll!!!!!
L'hiver va être rude
Chargée, on rentre
Fleurs de Prunier
Pâquerette
Muscaris
Lamier pourpre
Bon travail
ça va couper chérie
Aïïïïïeeeeeee
Miiiaaammmm
En place
On tourne
Ouuuuiiiii
Votre MIEL

Nous localiser

Nos ruches sont dans l'Yonne (Bourgogne), sur les communes de Diges, d’Escamps et de Pourrain.
Retrouvez les z'abeilles les 1ers et 3èmes mardis de chaque mois sur le marché de producteurs de Diges de 16h à 19h.